Nouvelles recettes

Apparemment, produire de la qualité dans les magasins à un dollar est tout aussi bon

Apparemment, produire de la qualité dans les magasins à un dollar est tout aussi bon

Et les produits du magasin à un dollar sont 84 % moins chers !

Des chercheurs de l'Université du Nevada à Las Vegas ont récemment découvert que si vous magasinez dans un supermarché chic ou un magasin économique, vous obtenez les mêmes produits de qualité - la seule variation est dans le prix. Alors que les détaillants à petit budget, tels que Dollar General, s'efforcent d'élargir leur inventaire d'aliments frais, de plus en plus de personnes vivant dans les déserts alimentaires ont accès à des aliments nutritifs de haute qualité à faible coût, ce qui pourrait finir par affecter les prix des épiceries.

L'étude, publiée dans l'International Journal of Environmental Research and Public Health, a comparé les produits de magasins à 14 dollars à ceux de 40 épiceries de la région de Las Vegas pour découvrir d'éventuelles différences de qualité. Les fruits et légumes ont été évalués en fonction de la couleur, de la propreté, de la fraîcheur et de la fermeté pour déterminer la qualité, et des points ont été attribués pour les légumes et les fruits « en parfait état, de qualité supérieure, de bonne couleur, frais, fermes et propres ».

Restez à jour sur ce que signifie sain maintenant.

Inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne pour plus d'articles intéressants et de délicieuses recettes saines.

Les chercheurs de cette étude n'ont trouvé aucune différence distincte entre la qualité des produits des supermarchés et des magasins à un dollar, bien que les magasins à un dollar offraient un peu moins de variété. La seule différence majeure résidait dans le prix des produits, car les fruits et légumes achetés dans un magasin à un dollar étaient en moyenne 84 % moins chers. Il est important de noter, cependant, que Dollar General ne vend actuellement pas de produits biologiques, et cette étude comparait les fruits et légumes conventionnels des deux types de détaillants.

Vous cherchez plus de conseils d'épicerie?

Les chercheurs ont également découvert que les produits alimentaires non produits coûtaient environ 90 pour cent de moins dans les magasins à un dollar que dans les supermarchés. Le pain était le seul article plus cher dans les magasins à un dollar que les détaillants alimentaires traditionnels.

« Nous sommes conditionnés à croire que des produits bon marché et de qualité sont trop beaux pour être vrais. Si la qualité est bonne et que ce n'est pas cher, pourquoi ne pas profiter du prix inférieur ? » Courtney Coughenour, professeur à l'École des sciences de la santé communautaire de l'UNLV, a déclaré Nouvelles des supermarchés.

Alors que Dollar General prévoit de construire ou de rénover près de 2000 magasins cette année, les épiceries pourraient être confrontées à une grande concurrence. Les chercheurs ont noté que leurs résultats peuvent aider à démystifier le mythe d'associer des prix plus bas à une qualité alimentaire inférieure et à reconnaître les magasins à un dollar comme un élément viable de notre système alimentaire, ce qui pourrait créer un besoin de prix plus compétitifs chez les détaillants alimentaires traditionnels.


La vérité indicible de l'arbre dollar

Les magasins à un dollar sont partout. Descendant des magasins de variétés populaires à cinq et dix cents du 19ème siècle, ils sont en quelque sorte un aliment de base américain, même s'ils peuvent être - pour certains acheteurs aux goûts plus exigeants - assez ringards. Ajusté pour l'inflation, le cinq et dix cents est devenu le magasin à un dollar. Et il est logique qu'ils soient devenus si répandus - où d'autre pouvez-vous acheter des produits de soin de la peau et des steaks à seulement un dollar pièce ? C'est une évidence qu'ils sont super pratiques. Bien sûr, la qualité de ces produits n'est peut-être pas très bonne, mais bon, vous en avez pour votre argent, n'est-ce pas ?

Avec son logo vert vibrant et son nom de marque évocateur, le Dollar Tree est devenu l'un des magasins à un dollar les plus prospères du secteur. La puissance de l'industrie existe depuis le début des années 1950 et, avec d'autres grands noms comme Dollar General et 99 Cents Only Stores, Dollar Tree est devenu emblématique du consumérisme américain depuis sa création. Comme c'est un si grand nom, il vaut la peine d'examiner comment l'arbre du dollar est arrivé là où il est aujourd'hui, comment ils gagnent de l'argent et comment ils ont réussi à maintenir les prix si bas pendant si longtemps. (Sérieusement, comment diable la nourriture des magasins à un dollar est-elle si bon marché ?)


Les candidats

Nous avons acheté une sélection d'écouteurs bon marché pour 4 $ CA (environ 3,3 $ US) chacun. Trois d'entre eux sont des conceptions supra-auriculaires fermées qui portent le nom de marque Electra, dans les saveurs Vortex et Extra Bass, ainsi qu'un troisième style qui ne semble pas avoir un nom de modèle accrocheur, mais allègue un volume limité à 85dB—une affirmation intéressante, et que nous pouvons facilement vérifier. Un quatrième produit trouvé dans le même magasin est une paire d'écouteurs filaires avec un microphone monté sur câble qui porte le surnom de "Moodlab Rex".


Dîner avec la Dollar Diva : Recettes Divalicious avec des ingrédients coûtant un dollar ou moins

De nos jours, il est déjà assez difficile de nourrir une famille de deux personnes, sans parler d'essayer de nourrir une famille de trois personnes ou plus tout en ayant un repas délicieux et nutritif. Dans Dining With The Dollar Diva, Elizabeth Fisher nous montre comment créer des repas fabuleux à un dollar ou moins. La plupart des ingrédients peuvent être trouvés dans le magasin à un dollar local ou dans les magasins qui proposent des articles en vente tout le temps, comme 10 pour 10,00. C'est un dollar pièce. Je suppose que cela dépend de l'endroit où vous habitez. Dans ma petite ville, j'aurais du mal à trouver les produits de la mer pour un dollar, mais faire le tour pourrait produire de meilleurs résultats que si vous alliez dans un seul magasin tout le temps

Le livre est divisé en différentes sélections, entrées, hamburgers et sandwichs, plats principaux et desserts avec un endroit pour prendre des notes. Chaque recette est précédée ou suivie d'un conte amusant ou d'un peu sur la façon dont la recette est née. Vous pouvez passer d'un simple sandwich à un dessert plus élégant sans vous coûter cher du tout. Beaucoup d'ingrédients que l'on a déjà sur leur étagère de garde-manger.

J'ai trouvé plusieurs recettes que j'aimerais essayer. Le seul inconvénient que je verrais dans le livre est qu'il n'y a pas de liste pour le côté nutritionnel de la recette. Si vous suivez un régime spécial ou devez surveiller votre consommation de sucre ou de sel, vous devrez en improviser. Toutes les recettes contiennent des éléments tels que des biscuits surgelés ou en conserve, du thon en conserve, des fruits en conserve, etc. Il faudrait donc surveiller tous les ingrédients supplémentaires ajoutés. J'aurais aimé que les photos soient en couleur pour mieux voir le résultat du produit fini. Ce sont les deux seuls défauts que j'ai trouvés avec le livre.

J'ai l'impression que ce livre sera apprécié par beaucoup, en particulier pour le cuisinier débutant ou même pour quelqu'un qui cuisine depuis de nombreuses années pour trouver quelque chose à faire rapidement et facilement à la manière du dollar.

Je tiens à remercier The Elevator Group et Net Galley d'avoir fourni cet ARC pour mon plaisir de lecture. Une critique positive n'était pas requise et les opinions exprimées ici sont strictement les miennes.

Meilleur examen critique

Je suis surpris que ce livre ait été publié.

Ne perdez pas 15 $ sur ce livre. Reçu en cadeau. Les recettes sont mauvaises. Certaines recettes contiennent 12 à 15 ingrédients pour 1 $ chacune. Il n'est pas difficile de faire un bon plat pour 15 $.

Une recette demande un paquet de 3 onces de crevettes pour 1 $. Où acheter ?

Les photos sont horribles. N'achetez pas, attendez que quelqu'un l'offre en cadeau :)

Un problème est survenu lors du filtrage des avis. Veuillez réessayer plus tard.

Des États-Unis

De nos jours, il est déjà assez difficile de nourrir une famille de deux personnes, sans parler d'essayer de nourrir une famille de trois personnes ou plus tout en ayant un repas délicieux et nutritif. Dans Dining With The Dollar Diva, Elizabeth Fisher nous montre comment créer des repas fabuleux à un dollar ou moins. La plupart des ingrédients peuvent être trouvés dans le magasin à un dollar local ou dans les magasins qui proposent des articles en solde tout le temps, comme 10 pour 10,00. C'est un dollar pièce. Je suppose que cela dépend de l'endroit où vous habitez. Dans ma petite ville, j'aurais du mal à trouver les produits de la mer pour un dollar, mais faire le tour pourrait produire de meilleurs résultats que si vous alliez dans un seul magasin tout le temps

Le livre est divisé en différentes sélections, entrées, hamburgers et sandwichs, plats principaux et desserts avec un endroit pour prendre des notes. Chaque recette est précédée ou suivie d'un conte amusant ou d'un peu sur la façon dont la recette est née. Vous pouvez passer d'un simple sandwich à un dessert plus élégant sans vous coûter cher du tout. Beaucoup d'ingrédients que l'on a déjà sur leur étagère de garde-manger.

J'ai trouvé plusieurs recettes que j'aimerais essayer. Le seul inconvénient que je verrais dans le livre est qu'il n'y a pas de liste pour le côté nutritionnel de la recette. Si vous suivez un régime spécial ou devez surveiller votre consommation de sucre ou de sel, alors vous devrez en improviser. Toutes les recettes contiennent des éléments tels que des biscuits surgelés ou en conserve, du thon en conserve, des fruits en conserve, etc. Il faudrait donc surveiller tous les ingrédients supplémentaires ajoutés. J'aurais aimé que les photos soient en couleur pour mieux voir le résultat du produit fini. Ce sont les deux seuls défauts que j'ai trouvés avec le livre.

J'ai l'impression que ce livre sera apprécié par beaucoup, en particulier pour le cuisinier débutant ou même pour quelqu'un qui cuisine depuis de nombreuses années pour trouver quelque chose à faire rapidement et facilement à la manière du dollar.

Je tiens à remercier The Elevator Group et Net Galley d'avoir fourni cet ARC pour mon plaisir de lecture. Une critique positive n'était pas requise et les opinions exprimées ici sont strictement les miennes.

Un problème est survenu lors du chargement des commentaires. Veuillez réessayer plus tard.

Dîner avec la diva du dollar est le résultat de l'amour de l'auteur Elizabeth Fisher pour la chasse aux bonnes affaires dans les magasins à un dollar et de son défi de trouver des moyens créatifs de préparer des repas bon marché en utilisant uniquement des articles qu'elle trouve dans ces magasins.

Mme Fisher étend sa définition de « magasin à un dollar » pour inclure des articles fréquemment trouvés à 10 $ pour 10 $ dans les supermarchés, et elle a apparemment accès à des magasins à un dollar qui incluent des sections réfrigérées et congélateurs, ce que de nombreux magasins n'ont pas. Il faudrait donc des circonstances assorties et une recherche enthousiaste pour recréer réellement toutes ces recettes en utilisant uniquement des ingrédients en dollars. Cependant, même si vous devez étendre votre recherche pour inclure le supermarché ordinaire, aucun des ingrédients ne devrait coûter très cher.

Les recettes sont créatives et savoureuses. Chacun a une liste très claire d'ingrédients, des instructions détaillées et à puces (j'adore ça parce que je suis définitivement un genre de cuisinier qui suit les instructions!) . Je n'ai pas encore eu l'occasion d'en faire mais j'ai hâte de les essayer.

De plus, le livre est très amusant à lire simplement, car la personnalité de Mme Fisher transparaît dans l'introduction de chaque recette où elle raconte comment elle a été inspirée et tout triomphe de la chasse aux bonnes affaires qui a conduit à une recette particulière, comme cette introduction à une recette de Pain à l'ail Pescado : « D'accord, appelez cette petite collation une recette de remplissage, mais quand je suis entré dans l'épicerie et qu'ils vendaient un thon pâle en morceaux de marque, oui, c'était le gros morceau léger, pas le germon solide, pour 49 cents, mais allez, qui étais-je pour lever le nez ? Ils vendaient également des sardines de la même marque pour le même prix. Eh bien, dans l'une de mes émissions de cuisine, l'animateur utilise des anchois pour aromatiser l'huile d'une partie de la tomate des sauces, donc des anchois. des sardines. est-ce que ça marcherait ? Bon sang, pour 49 centimes j'allais le découvrir !" C'est comme se tenir dans sa cuisine en train de discuter avec elle.

Inconvénients du livre : Les photos sont en noir et blanc, là où la couleur aurait été plus utile, mais comme les ingrédients, il s'agit d'un livre de cuisine moins cher et le manque de photos en couleur réduit le coût de production. Il n'y a pas de nombre de calories ou d'informations nutritionnelles sur les recettes. De nombreuses recettes utilisent des ingrédients préemballés comme des aliments en conserve, des mélanges ou de la pâte à biscuits réfrigérée, ce qui les rend probablement assez riches en sodium. Cependant, il y avait moins d'ingrédients transformés que ce à quoi je m'attendais en ramassant le livre, et de nombreuses recettes utilisent tous des ingrédients frais / peu transformés. Enfin, Mme Fisher est évidemment une fervente chrétienne et cela ressort également de ses discussions sur les recettes lorsqu'elle attribue à Dieu l'inspiration d'une idée particulière, et cela pourrait être ennuyeux pour certains lecteurs, tandis que d'autres pourraient trouver cela faisant partie de l'attrait de ce livre.

Dans notre économie actuelle, faire preuve de créativité avec des aliments du segment le moins cher de l'échelle des supermarchés n'est pas seulement une bonne idée, mais un must pour beaucoup. Si vous faites partie de ces personnes, ce livre sera d'une grande aide et un excellent investissement pour vous !


AVIS : Les magasins à un dollar sont-ils le problème ou le symptôme d'un problème plus important ?

Il y a maintenant au moins quatre magasins à un dollar dans un rayon de 5 milles de ma maison à Johns Creek.

Trois des quatre sont des arbres dollar. L'autre est Dollar General. Je les aime tous. Et bien que je ne sois pas un acheteur hebdomadaire, je passe à l'occasion. Parfois pour les cartes de vœux. Parfois juste pour voir quelle bonne chose je peux trouver pour un dollar. Je suis rarement déçu.

Et donc je suis confus par l'idée que les magasins à un dollar sont en quelque sorte une menace - pour la valeur des propriétés, pour notre santé parce que, eh bien, ils contribuent à l'insécurité alimentaire en décourageant les grandes épiceries d'ouvrir à proximité.

Bien qu'ils proposent les mêmes aliments transformés, les mêmes boissons sucrées que les magasins à grande surface, les magasins à un dollar ont été critiqués pour avoir "tué l'Amérique juste pour que vous deveniez plus riche".

C'est du moins ainsi que l'a dit le professeur Barry Popkin de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill.

Son point de vue, bien sûr, semble être celui qui prévaut par les commissaires du comté de DeKalb qui ont voté la semaine dernière pour prolonger l'interdiction temporaire des nouveaux magasins à un dollar tout en continuant d'étudier l'impact des magasins sur les communautés.

DeKalb a d'abord imposé un moratoire sur les magasins discount « petites boîtes » en décembre, après que des résidents et certains responsables du comté se soient plaints que DeKalb non constitué en société abritait déjà trop de magasins comme Dollar Tree, Family Dollar et Dollar General. Soixante-huit en tout.

La commissaire Lorraine Cochran-Johnson m'a dit que ce n'était pas qu'elle était contre ces magasins. Elle fait du shopping chez eux comme moi.

"Je ne pense tout simplement pas avoir besoin de voir des entreprises à chaque coin de rue", a-t-elle déclaré.

Je comprends. L'absence d'épiceries traditionnelles qui fournissent des légumes frais est un énorme problème et, en l'absence de transport viable, peut même contribuer à de mauvaises habitudes alimentaires qui contribuent à plus d'obésité, de diabète et de maladies cardiaques.

Cela est particulièrement vrai dans les communautés à faible revenu et en situation minoritaire.

Mais en fin de compte, il s'agit souvent de manifestations locales de problèmes nationaux — pauvreté, déclin rural et stagnation des salaires — qui ne peuvent vraiment être traités efficacement qu'au niveau national.

Les gouvernements locaux ne peuvent pas vraiment bloquer un magasin en particulier simplement parce qu'il est en concurrence avec les entreprises locales, m'a dit l'économiste de l'Université Stetson, Alan Green.

"Ils peuvent essayer comme ils l'ont fait avec Walmart dans le passé, mais de tels efforts échouent généralement à long terme car c'est vraiment un anathème pour un système de marché que les gouvernements empêchent simplement l'ouverture de magasins concurrents", a déclaré Green.

Les résidents de DeKalb pensent que les magasins à un dollar ont le potentiel de réduire la valeur des propriétés et de perpétuer les déserts alimentaires, mais selon Green, cela confond les symptômes et les causes.

« Vous êtes susceptible de trouver des magasins à un dollar dans des zones où la valeur des propriétés et les revenus sont inférieurs, mais c'est parce que le marché cible des magasins à un dollar est les ménages à revenu faible à moyen. Ils ne causent pas de faibles revenus, et si les revenus devaient augmenter, alors d'autres magasins haut de gamme pourraient entrer sur le marché », a-t-il déclaré. « De même que pour les déserts alimentaires, la cause est la faible demande d'aliments sains, qui ont tendance à être plus chers. »

Que ces magasins contribuent ou non à la croissance des déserts alimentaires, Deric Shannon, professeur agrégé de sociologie à l'Oxford College of Emory University, a déclaré que la présence d'un désert alimentaire ne dit rien sur le désir des consommateurs et sur la façon dont ce désir est façonné par des facteurs structurels plus larges tels que que les subventions agricoles qui font baisser le prix des aliments transformés et font monter le prix des fruits et légumes frais.

"Le problème des déserts alimentaires est beaucoup plus compliqué que la simple indisponibilité d'aliments sains", a-t-il déclaré. «Ce sont aussi les problèmes de pauvreté, de manque de transports en commun et de subventionnement d'aliments malsains. Se débarrasser des magasins à un dollar ne résoudra pas ces problèmes, et cela pourrait bien supprimer les produits bon marché des communautés qui ont besoin d'y accéder. »

Selon l'analyste du commerce de détail Meaghan Brophy, les magasins à un dollar ont gagné en popularité et sont l'un des rares détaillants traditionnels à avoir connu une croissance pendant la Grande Récession. Beaucoup de gens ont besoin ou, comme moi, veulent faire leurs achats dans des magasins à un dollar.

Et donc, ce n'est pas parce qu'une épicerie traditionnelle ouvre ses portes que les gens vont y faire leurs courses. De même, fermer les magasins à un dollar ne signifie pas que tout le monde va commencer à magasiner chez Whole Foods ou, à mon humble avis, faire des choix sains.


13 meilleurs magasins de rabais en ligne

Ces magasins proposent des articles qui coûtent plus d'un dollar, mais vous les trouverez difficiles à battre.

Pour obtenir les meilleurs prix, vous devrez généralement acheter en plus grandes quantités. Ceci est particulièrement utile si vous achetez des articles à offrir pour un carnaval, une conférence, un salon professionnel ou un événement spécial d'entreprise. Ou si vous êtes en charge d'une école biblique de vacances à l'église, d'une grande fête d'anniversaire ou d'autres grands événements.

Ces sites sont faciles à utiliser et offrent des remises importantes lorsque vous achetez à la caisse.

8. Jours en dollars

Jours en dollars est un magasin discount qui semble avoir tout ce dont vous pourriez avoir besoin en stock, des ampoules à la nourriture et tout le reste. La meilleure partie de Dollar Days est que tout est extrêmement réduit, donc si vous êtes en mesure de parcourir vos options, il est très probable que vous trouverez quelque chose dont vous avez besoin.

Steve & amp Annette vivent à environ 3 km des bureaux de DollarDays et ont acheté des composants pour leur système de budget familial le moins cher aux États-Unis auprès de Dollar Days depuis plusieurs années. De nombreux articles nécessitent des achats en gros pour obtenir le meilleur prix.

9. Commerce oriental

Oriental Trading est un endroit idéal pour trouver des offres sur les besoins des fêtes, les fournitures pédagogiques et le matériel d'artisanat. L'inventaire est bien choisi afin que vous puissiez trouver ce dont vous avez besoin ici. C'est une excellente ressource pour tous ceux qui ont des enfants autour!

Steve et Annette ont acheté de nombreux articles à Oriental Trading Company, des bibelots pour les fêtes d'anniversaire de leurs enfants à de nombreux articles de décoration pour les fêtes de pirates. (voir quelques photos ici) et Fêtes Médiévales qu'ils ont accueillies. Une excellente source à considérer dans la catégorie des magasins discount en ligne.

10. Axcesso Spot

Axcesso Spot propose des produits dont vous pourriez avoir besoin pour votre maison ou pour votre prochaine fête à un très bon prix. Les articles de fête sont exactement ce dont vous avez besoin pour des événements simples comme une fête d'anniversaire. Les articles pour la maison couvrent toute la gamme des articles pour bébés aux poignées de porte. Une autre excellente ressource à considérer si vous organisez une fête et avez besoin de faveurs et de décorations.

11. Dollar familial

Un magasin discount classique de brique et de mortier FamilleDollar peut vous aider à étirer votre argent un peu plus loin. Bien que vous ne puissiez pas commander d'articles via leur site Web, c'est une excellente ressource à consulter. La société publie des informations et des prix sur ses offres de produits sur le site. Ils incluent également leur annonce hebdomadaire, qui est toujours agréable à parcourir.

12. Article en dollars

Article en dollars est une entreprise spécialisée dans la vente en gros de marchandises générales, ce qui signifie qu'elle vend des produits en vrac aux magasins discount et à un dollar. Bien qu'ils vendent en grande quantité, ils ne font pas de discrimination envers les non-entreprises.

Vous pouvez donc aller sur leur site Web et acheter des choses à un prix incroyable. Cependant, vous devrez acheter beaucoup de tout ce que vous commandez. Le premier prix que vous voyez est le prix unitaire, puis il y a une option pour voir exactement combien viennent dans une commande.

La variété de produits comprend de la nourriture, des vêtements, des articles ménagers et plus encore. Cela peut s'accumuler rapidement, mais si vous êtes capable de gérer la quantité, cela pourrait être un excellent endroit pour faire vos achats. Le site Web est une division de Concord Imports Inc.

13. Cinq ci-dessous

Le nom Cinq ci-dessous tout est dit, tout ici est à 5 dollars ou moins !

Five Below propose de tout, des jouets et équipements sportifs aux articles technologiques et aux produits de beauté indispensables. C'est un magasin vraiment amusant à acheter à la fois chez un détaillant physique et en ligne. Assurez-vous de parcourir toutes les options, tout dans ce magasin semble amusant. Parfait pour de jolis cadeaux et divertissements !

14. Modes à 5 dollars

Qui n'aime pas les bonnes affaires en matière de vêtements ? 5DollarMode est l'endroit idéal pour rechercher des vêtements pour femmes qui ont fière allure mais qui ne feront pas sauter la banque. Chaque article commence à environ 5 dollars.

Il existe de nombreux styles différents, il est donc probable que vous trouviez quelque chose qui correspond à votre style. Leurs maillots de bain sont une bonne affaire, tout comme leurs sandales et leurs chaussures.

15. Rose Gal

fille rose est un autre excellent site si vous recherchez des offres sur la mode. Leurs vêtements sont mignons et bon marché, mais ce sont vraiment leurs bijoux qui sont une bonne affaire. Ils ont des boucles d'oreilles aussi bas à 1,50 ! Il existe de nombreuses options, donc même si vous recherchez un style ou une couleur spécifique, il est probable qu'ils l'aient.

La sélection de vêtements pour femmes est variée, mais les hommes peuvent avoir du mal à trouver quelque chose qui leur plaît car la sélection est très tendance et pleine de trucs colorés. Idéal pour les jeunes hommes, mais peut ne pas plaire aux personnes dans la trentaine ou plus.

Ce site est plutôt sympa et vaut le détour ! De plus, la livraison est gratuite sur la plupart des commandes. (Ils ne seront pas expédiés dans tous les pays.)

16. Mlle A

  1. Si vous recherchez une bonne affaire sur les produits de maquillage et de beauté, alors Manquer un devrait être votre premier arrêt ! Le magasin propose de nombreuses options pour un seul dollar. Certains articles sont plus chers, mais vous pouvez acheter des articles en lots préétablis pour économiser encore plus d'argent.
  2. Une grande caractéristique de ce maquillage est qu'il est sans cruauté et qu'il ne contient que des ingrédients approuvés à 100% par la FDA. Un grand bonus est qu'il y a la livraison gratuite disponible sur les commandes de plus de 35 $.

17. Dollar général

Vous avez probablement visité ou au moins vu un Dollar General physique, mais vous ne saviez peut-être pas que vous pouvez faire du shopping Dollar général en ligne. La sélection est similaire à l'inventaire en magasin.

Les produits de Dollar General's vont de la nourriture aux articles ménagers, tous à des prix très raisonnables. Certaines choses ne coûtent qu'un dollar, mais la plupart des choses coûtent moins de 7 dollars par article.

Une chose qui pourrait mordre dans vos économies est l'expédition. Parfois, ils proposent une offre où si vous dépensez 40 $, la livraison est gratuite. Si vous ne trouvez pas d'offre de livraison gratuite, envisagez de l'envoyer dans un magasin, car il s'agit d'une option gratuite.

Assurez-vous également de vous inscrire à leurs coupons numériques afin de pouvoir économiser de l'argent supplémentaire sans trop d'effort.

Un dernier moyen d'économiser lors de vos achats en ligne chez Dollar General est l'option de livraison automatique. Fondamentalement, si vous planifiez des expéditions à intervalles réguliers pour une variété de produits, vous bénéficierez d'une remise de 5 % sur ces expéditions.

18. Roi Dollar

Votre dollar est roi à DollarRoi. Ils ont des tas d'articles pour 1 $. Ils ont également la livraison gratuite sur 10 articles ou plus, et ils offrent une garantie de remboursement.

19. Bargain Bunch – en faillite

Le 20 août 2018, ce site Web ne fonctionnait pas. Nous surveillerons et vous informerons s'ils proposent toujours des offres.

Leur profil Google a de nombreuses mauvaises critiques – 1,2 étoiles sur 5. D'autres sites Web font toujours la promotion de cette entreprise. Nous vous recommandons de les éviter.

20. Boutique Amazon à 10 $ et moins

En janvier 2018. Amazon a lancé une nouvelle section sur son site où ils répertorient les articles à 10 $ et moins, le tout avec la livraison gratuite. L'actualité de Mercure couvert le dévoilement avec cet article.

Leurs sections comprennent 5 $ Magasin Femme Bijoux Homme Électronique Cadeaux Décoration Maison Ménage et Montres.

Vous pouvez voir les offres sur Amazone ici.


Pourquoi certaines villes américaines se battent contre les « magasins à dollars »

Les petits caractères : Les commentaires suivants appartiennent à celui qui les a publiés. Nous ne sommes en aucun cas responsables d'eux.

Pourquoi les combattre ? (Note : 3, Perspicace)

Je pensais que c'était l'Amérique, où les gens ont le choix et la liberté de choisir ce qu'ils veulent manger. S'ils choisissent de la merde malsaine, c'est leur choix. Il y aura encore quelques supermarchés s'il y a une demande.

Re : (Note : 3, Intéressant)

Apparemment, les communautés et les groupes d'individus n'ont aucun droit selon vous. Juste le seul individu.

Ainsi, les communautés de personnes qui se battent pour le haut débit municipal ont toutes tort. Parce qu'il se situe entre le droit pour un individu de choisir Comcast. (Parce que c'est son seul choix.)

Je suis moi-même libertaire et ces fantasmes libertaires de 3e année m'embarrassent régulièrement.

Re : Pourquoi les combattre ? (Note : 5, informatif)

Apparemment, les communautés et les groupes d'individus n'ont aucun droit selon vous. Juste le seul individu.

Ainsi, les communautés de personnes qui se battent pour le haut débit municipal ont toutes tort. Parce qu'il se situe entre le droit pour un individu de choisir Comcast. (Parce que c'est son seul choix.)

Je suis moi-même libertaire et ces fantasmes libertaires de 3e année m'embarrassent régulièrement.

Vous mélangez une discussion sur les « droits » avec les principes du marché, d'où votre confusion. Si vous êtes prêt à autoriser les principes du marché, les communautés sont libres de se réunir et de décider de ne pas acheter dans des magasins à un dollar, ce qui entraîne en fin de compte leur fermeture ou leur manque de désir de se développer dans ces communautés. Si suffisamment d'individus y font encore leurs achats, le marché le saura. Cependant, l'utilisation de la législation pour déterminer qui peut vendre dans une communauté ne serait pas un résultat déterminé par le marché.

Quant à savoir qui a des « droits », cela est défini constitutionnellement, et les communautés ont le « droit » de créer une telle législation, même si elle ne suit pas les principes du marché.

Les communautés devraient-elles avoir le « droit » de limiter les choix d'achats pour les individus dans la communauté, certains ou plusieurs d'entre eux peuvent vouloir faire leurs achats dans les magasins à un dollar ?

Trouver le bon équilibre entre les deux peut être un défi, différentes personnes auront des opinions différentes sur l'endroit où cette ligne d'équilibre devrait être.

Re : (Note : 3)

Il y a trois autres éléments dans ce problème, les connexions sociales, les revenus et les emplois.

Re liens sociaux. Les entreprises locales peuvent avoir un impact plus positif sur une communauté locale. Il y a un sens plus fort de la communauté ou d'un lien social. J'ai moi-même vécu cela en travaillant dans une petite épicerie quand j'étais au lycée.

Re revenus. Il y a eu des études qui soutiennent l'idée que les entreprises locales conservent une plus grande partie de l'argent gagné par cette entreprise dans le

Mon expérience : Safeway coûte cher. (Note : 3)

Les épiceries Safeway ici sont chères. Je doute qu'ils ne gagnent que 3%.

Dollar Tree [dollartree.com] a souvent de bons articles. Il ne serait certainement pas sain d'acheter beaucoup de nourriture à Dollar Tree, mais la nourriture est souvent chère à Dollar Tree. Un dollar pour 4 onces est de 4 $ la livre.

Laissez-moi deviner (Note : 3)

Re : Pourquoi les combattre ? (Note : 5, perspicace)

Le problème est que la merde malsaine vendue par les fast-foods, les dépanneurs et les magasins à un dollar et autres est moins chère (grâce aux subventions agricoles et à d'autres facteurs qui faussent le marché) que les bonnes choses saines.

Ainsi, les détaillants qui vendent des produits sains ne peuvent pas en finir avec les détaillants qui vendent de la merde, ce qui conduit à des "déserts alimentaires" dans ces quartiers populaires où il n'y a tout simplement pas d'options saines.

Re : (Note : 2)

Oh, aussi et. (Note : 3, Perspicace)

Re : (Note : 2)

Une grande partie de l'augmentation des coûts de l'éducation a été causée par l'ingérence du gouvernement, qui a entraîné une augmentation du personnel non enseignant, des administrateurs surpayés et des bâtiments pour les accueillir. Les villes se développent autour des institutions, augmentant la valeur des propriétés et les impôts. Il y a beaucoup de demande pour les écoles prestigieuses, et leur capacité n'a pas été multipliée par 2 contrairement à la population américaine. Cela provoque des hausses de prix de l'offre et de la demande, qui permettent aux écoles de gaspiller, de mettre de l'argent dans des édifices, des politiques c

Re : Pourquoi les combattre ? (Note : 5, perspicace)

Je pensais que c'était l'Amérique, où les gens ont le choix et la liberté de choisir ce qu'ils veulent manger. S'ils choisissent de la merde malsaine, c'est leur choix. Il y aura encore des supermarchés s'il y a une demande.

Il y a aussi une autre dynamique en jeu. Pour certaines personnes, acheter au magasin à un dollar est une question de budget. Ils ne peuvent pas se permettre d'acheter des choses comme du détergent dans une épicerie parce que, même s'il est moins cher à l'unité, les 5 $ dépensés signifient qu'il ne reste pas assez pour l'essence ou même la nourriture. Le magasin à un dollar correspond mieux à leurs flux de trésorerie qu'une épicerie, même s'il s'agit d'un pire choix à long terme. Dans d'autres cas, le magasin à un dollar est près de chez eux et l'épicerie la plus proche est à des kilomètres, ce qui fait du magasin à un dollar le magasin de choix.

Re : Pourquoi les combattre ? (Note : 5, perspicace)

Et à l'autre extrémité de l'échelle des volumes, Costco écume les clients rentables qui peuvent et veulent acheter en gros. Costco élimine également tout secteur rentable qu'il peut simplifier et supprimer des accessoires de magasin traditionnels qui l'entourent, comme les pneus. Le magasin de pneus Costco ne fait que deux choses : vendre des pneus et entretenir les pneus. Aucune autre réparation de quelque type que ce soit.

Les prix ne sont pas très bons chez Costco, mais la qualité est assurée. La qualité au magasin à un dollar est généralement suspecte. Je me souviens d'un prix exorbitant pour un chargeur de téléphone portable dans un Radio Shack. L'employé m'a dit d'aller à côté du magasin à un dollar. C'était une situation d'espoir pour la meilleure là-bas. Le Radio Shack est cependant en faillite.

Les magasins à un dollar et Costco sont très capitalisés et peuvent pénétrer de nouveaux marchés. Ils ont cela en commun avec le commerce de détail local. C'est son ampleur qui rend les gens nerveux, pas l'idéologie anticapitaliste. Personne ne doute que ces entités donnent aux gens ce qu'ils veulent au prix/qualité qu'ils veulent plus ou moins, étant donné les choix (que les entreprises aident à créer).

Re : Pourquoi les combattre ? (Note : 5, informatif)

Il n'y a pas d'obstacles à une meilleure budgétisation.

Vous devez lire la théorie de Boots sur l'injustice socio-économique [wikipedia.org] pour comprendre pourquoi je pense que vous vous trompez dans votre point de vue.

La raison pour laquelle les riches étaient si riches, selon Vimes, était qu'ils réussissaient à dépenser moins d'argent.
Prenez les bottes, par exemple. Il gagnait trente-huit dollars par mois plus les allocations. Une très bonne paire de bottes en cuir coûte cinquante dollars. Mais une paire de bottes abordable, qui était en quelque sorte OK pendant une saison ou deux, puis qui a coulé comme un enfer lorsque le carton a cédé, coûte environ dix dollars. C'était le genre de bottes que Vimes achetait toujours, et qu'il portait jusqu'à ce que les semelles soient si fines qu'il pouvait dire où il se trouvait à Ankh-Morpork par une nuit brumeuse à la sensation des pavés.

Mais le fait est que les bonnes bottes duraient des années et des années. Un homme qui pouvait se permettre cinquante dollars avait une paire de bottes qui garderait encore ses pieds au sec dans dix ans, tandis que le pauvre homme qui ne pouvait s'offrir que des bottes bon marché aurait dépensé cent dollars en bottes en même temps et aurait encore les pieds mouillés.

C'était la théorie de l'injustice socio-économique du capitaine Samuel Vimes « Boots ».

Re : Pourquoi les combattre ? (Note : 5, perspicace)

Même si l'histoire des bottes est fictive, il existe un moyen de sortir de ce piège. Vous devez comprendre que vous n'avez besoin d'acheter qu'une seule paire de bonnes bottes en cuir pour résoudre ce problème particulier pour le reste de votre vie. Après avoir obtenu votre première paire, vous économisez lentement les 50 $ pour la prochaine paire au cours des 10 prochaines années. Et puis avec l'argent net économisé, vous pouvez sortir d'autres pièges.

La raison pour laquelle les gens échouent est qu'ils ne peuvent pas conserver leur épargne assez longtemps pour acheter des biens coûteux mais durables. Instead, they'll spend their savings on something they don't need (as much).

Re:Why fight them? ( Score: 5, Insightful)

Even though the story about the boots is fictional, there's a way out of that trap. You have to realize that you only need to buy a single pair of the good leather boots, to solve that particular problem for the rest of your life. After you get your first pair, you slowly save up the $50 for the next pair over the next 10 years. And then with the net money saved, you can get out of other traps.

The reason why people fail is because they cannot hold savings long enough to buy the expensive but durable goods. Instead, they'll spend their savings on something they don't need (as much).

It's even worse today with credit. Now you can buy what you want now, and pay over time for it. What ends up happening for the undisciplined is they buy frivolous stuff on credit, then end up struggling to make the payments WITH INTEREST and that drives their eventual standard of living down. You have less to live on if you have to service that interest on your debt because that big TV you purchased on "sale" now costs you 30 months of interest too, making it cost more than the bigger TV outright. Or that new car costs you more than you can afford for 80 months and when it's 5 years old and you want to trade, you still have 20 months of payments.. But don't worry, they will roll that onto your next car's payment. It's a slippery slope and it take discipline to get off of it, lots of discipline.

But that's really what makes the difference here, discipline and hard work. I've meet very few folks who where poor because they didn't have the ability or opportunity to not be poor. And I've meet some desperately poor people growing up in the back woods of North Carolina. Many where living this way by choice, they didn't want more, or couldn't be bothered to make it happen. It was a social thing for them. One young man who graduated high school with me, 4th in the class, had a dream of moving out of his mother's house so he could get his own address and start collecting his own welfare checks. He was a bright guy, could have gone to college for nearly free and easily pulled himself, and his family out of poverty, but that's not what he chose to do.

Not all poor are there by choice, but unless they are unable to work though no fault of their own, they need not stay in poverty.

Re:Why fight them? ( Score: 5, Insightful)

First, I think you should consider that your sample space is pretty skewed. I don't think that you live in poverty, so your exposure to that population is quite low.

Second, the working poor is a surpassingly large segment of the population. Real wages haven&rsquot increased with inflation for years, and while things like TVs and electronics have gone down in price relative to inflation, essential goods haven't.

There's some location dependency as well. Consider a worker in San Francisco that drives a bus or works at contracted janitorial staff. Many of them have to live far outside the city and spend enormous amounts of time commuting. It leaves very little time to do anything that might get them into a better job, and they&rsquore spending every penny they have on rent and survival many have low or non-existent credit (though that may be a blessing in disguise, because you're not wrong about the dangers of credit or how businesses extending credit are predatory nightmares).

Poverty isn't just a matter of how hard you work. There are a lot of circumstances that go into how it plays out, and once you're poor, the options for getting out become more and more limited. Social mobility is getting lower by the year.

Lastly, there are "frivolous" purchases that poor people make that bring them just a bit of joy or relief, and while it's easy to say that they shouldn't be smoking or eating a bag of chips, life is hard enough without letting yourself just have something small for yourself.

The working poor are just that, and it can be nearly impossible for them to break out of the cycles of poverty once they're in them. Plenty of them are perfectly willing to work to get out of the mess they're in but circumstances don't always allow for it.

Re: ( Score: 3)

First, I think you should consider that your sample space is pretty skewed. I don't think that you live in poverty, so your exposure to that population is quite low.

During my formative years, we where quite poor as a family so I knew a lot of very poor people. I will admit that my family wasn't destitute, we worked for a living and although we where poor we owned a small farm where we raised cattle, had a huge vegetable garden and even though the work was hard and long and we didn't have money for things like TVs and toys, we where not starving, cold or without housing.

Mais je ne suis pas d'accord. I've seen poverty, up close and far away. The kids I went to high school with wher

Re: ( Score: 2)

"The reason why people fail is because they cannot hold savings long enough to buy the expensive but durable goods. Instead, they'll spend their savings on something they don't need (as much)."

Like food for their children.

Re: ( Score: 2)

Nan. You're just being facetious because you're lacking real arguments, I suppose.

I've met quite a few poor people (even some in my family), and not a single one wasn't making bad choices with their money.

Re: ( Score: 3)

Even though the story about the boots is fictional, there's a way out of that trap. You have to realize that you only need to buy a single pair of the good leather boots, to solve that particular problem for the rest of your life. After you get your first pair, you slowly save up the $50 for the next pair over the next 10 years. And then with the net money saved, you can get out of other traps.

The reason why people fail is because they cannot hold savings long enough to buy the expensive but durable goods. Instead, they'll spend their savings on something they don't need (as much).

The problem with this is that it only really works for non-essentials. Most people MUST have housing, transportation, clothes, etc.
Someone that can afford to put 20% down on a house can get a better interest rate, not pay PMI, and build equity, vs. someone who has to rent or pay more in interest to buy the same house (potentially tens of thousands over the life of the mortgage).
Someone that can afford a car payment AND to still save for the next car can put themselves in a better position for the next purch

Re:Why fight them? ( Score: 5, Insightful)

The reason why people fail is because they cannot hold savings long enough to buy the expensive but durable goods. Instead, they'll spend their savings on something they don't need (as much).

Grew up poor, am doing well right now.

My success is due to a few things. Hard work helps. Being in the right field helps. Having a partner helps.

But so does luck. Luck in my gender, my height, even my name all have been shown to increase the chance of financial success in life. Luck in where I was born, and in what state, gave my poor family the ability to have state programs that were pretty good, and a local school that was also pretty damn good. Luck in my family, especially my mother, who didn't sabotage my life or my siblings. Luck I didn't make any irreversible mistakes in my teens and young adult hood that would have nailed me with a felony, huge debt, or a kid to support. Luck in my health, which is pretty good.

When we criticize the poor for being poor, we do two things:

The first is to feel better about ourselves - by believing that poverty is within our control, it shields us from it - we won't become poor because we won't make the wrong mistakes.

The second is that we hold the poor up to a standard that we don't require of the middle class. The middle class makes a slew of financial mistakes to screw over their lives, and we don't hold them accountable for it. Why is it that we require the poor to be saints with their meager incomes, while we don't hold the middle class to the same standard. The middle class is burdened with avoidable debt, consuming a ton of crap, underfunding their retirements, and often without an emergency fund. Yet we don't criticize them for buying things they don't need, even if they are making bad financial decisions. We'll even empathize with the middle class for not having enough money to go around.

But buy something nice for yourself as a poor person, and everyone will judge. Even own something nice as a poor person, and people will make assumptions.

It's a double standard, and an unfair one at that.

Re:Why fight them? ( Score: 5, Interesting)

Spoken like a man who never had problems affording or purchasing a good pair of boots.
If you can't grasp a metaphor, maybe an anecdote (or two) will help?

I'm a kinda guy who destroys footwear. High instep plus an old ankle injury. I have a funny step.
I've worn out three pairs of army boots during less than a year of service - and I was in personnel.
And you can bet your ass I was maintaining those boots, being a lowly conscript surrounded by officers and NCOs all day.

Important caveat - I'm a Bosnian. But rules of the market still apply.
De toute façon. for years I would buy a pair of boots around November. wear them until the spring. then start wearing them in September-October while looking for a new pair.
Tried out civilian versions of army boots (no worse or better than the actual thing issued to recruits), various hiking shoes/boots, supposedly fancier (2-3 times the price of the army kind) boots. all the same crap.
One pair of hiking shoes literally fell apart as I was cleaning them for the next season - soles fell off.

Accordé. none of those boots were ever more than maybe $75 (the fancy kind). But they were all crap, regardless of price.
Maintenant. I could maybe shell out much more than that for a fancy pair of hiking boots. those look robust.
But who's to say those won't fall apart in a year? They are sold in the same boutique.

Puis. I discovered work boots. Not "work boots" sold at boutiques - the real deal. Steel toecaps, heavy, hard and ugly.
And actually cheaper than most boots cause they tend to be "ugly" and a single boot will weigh as much as a pair of fancy boots. A decent pair would be $20-30.
Then I found the REALLY good ones.
Italian manufacturer, high shaft, laces and zippers, all the regular trimmings, ten-year warranty.
Sûr. at around $60 a bit pricier, for that kind of footwear, but still cheaper than what I used to pay shopping for "civilian" boots.
And I even got to test that warranty - cause thanks to my "magic feet" the leather started tearing.
Yes, you can technically use that quick-access zipper to put them on quickly. but that may not be such a great idea.
Mais salut. they were under warranty, so I replaced them, wore those for 3 seasons. and as they were starting to show quite a bit of wear and tear (still not leaking though) - I went to the same shop to buy another pair.
They are no more.

Thing is, those were some REALLY good boots.
So good in fact that the manufacturer stopped making them. Thought of ordering some directly from the manufacturer - they don't make them anymore.
You want all those features (it's the quick-release zipper) on a pair of work boots? Competition sells that for twice as much and in a wider color range.
Clearly, not because it costs twice as much to make them or cause the manufacturer would be losing money.
It's cause that's what "the market will bear" and the manufacturer would be losing "potential earnings".
And to add insult to injury, I'm clearly so far out of "the market" that even should those other boots (with the same features) be worth the price, I'd have to take a 5-hour ride just to try them on.
Ended up buying a pair of "similar but clearly not the same quality" Romanian-made boots for around $50.

Similarly. We went shopping for a freezer a few months back.
After digging around online, driving around local malls and shops, checking and comparing features, sizes, quality, price.
Turns out you can either buy cheap crap, cheap crap that is too big, cheap crap which spends twice as much electricity as it should in that price-feature range - or you can buy large freezer-fridge combos, which are more expensive and for which we don't have room. And they might be crap too. didn't check.
Buuuuut. if I check the manufacturer's website - they DO produce and sell better freezers.
More isolation, use less electricity.
They just don't sell them here.
Cause they sell for about $60 more.
Market won't bear such a high


Dollar store deals--what to buy and what to skip

Who doesn’t love a great deal at the dollar store? It sounds promising -- but does it deliver? The answer is yes and no, say consumer savings experts. If you’re a savvy shopper and avoid shoddy merchandise or products that are still overpriced at a dollar, there are definitely deals to be had.

A word of warning: not everything at every dollar store costs a dollar, says Andrea Woroch, a consumer savings expert at kinoliinc.com. The Dollar Tree charges a dollar for every item but Dollar General offers pricier stuff, too. That’s where you need to be careful. Impulse buying could get you into trouble even at dollar stores, says consumer savings expert Regina Novickis. While the values may be terrific, it’s easy to get caught up in a shopping frenzy and leave with more than you need. “Just because it’s a dollar, doesn’t mean it’s a deal,” says Farnoosh Torabi, Yahoo! Finance contributor and host of Financially Fit. “If it’s not something you need or even want, forget about it. Come to the dollar store with a mission.” Read on to find out how to get the most for your buck.

BUY THIS: Seasonal stuff
Stocking stuffers and home decorations will cost you 30 to 70 percent less at dollar stores than at party supply or drug stores, says Woroch. One of the best ways to save on quality items is to shop at the end of a season (all stores will discount Halloween décor and candy after Halloween is over), says Novickis. But since most people don’t plan their holidays quite that far in advance, the dollar store is a great place to save money on these items year-round.

SKIP THAT: Baking soda
Shop warehouse stores such as Costco or Sam’s Club for this item, says Novickis. On average, when you buy a bundle of Arm & Hammer Baking Soda at a warehouse store, you’ll only end up paying 85 cents per box. They don’t spoil, so it’s fine to stock up. Plus you can use it for cleaning, too.

BUY THIS: Cleaning products
The ingredients in most cleaning products are essentially the same you won't find much difference between Clorox and a generic brand, says Jackie Warrick, Chief Savings Officer and President at CouponCabin.com. Even if the product is slightly diluted and you need to use a bit more, you’re still only spending $1 on each item. Sponges are usually a good deal too.

SKIP THAT: Toys
It’s no secret that most kids are rough on their toys. “Toys at dollar stores typically lack in quality, so you’re likely to have a broken toy that needs to be replaced often,” says Warick. Invest in higher quality toys that will last to reduce the damage to your wallet in the long run. Another word of warning: toys purchased at dollar stores may be unsafe and the parts and paints used in them may not meet typical regulatory standards. Kids’ coloring books are the exception. These are $1 or 50 percent cheaper at dollar stores than at retailers like Target.

BUY THIS: Shampoo
Off-brand shampoos, toothpastes, shaving cream, deodorant, and other bath items are usually just as good as the name brands, and you can save big. You can save up to $2 a bottle on shampoo alone. Expensive shampoos don’t make hair more luxurious than cheap store-brand shampoos, says Consumer Reports. The only noticeable difference is how more expensive shampoos smell, says Novickis.

SKIP THAT: Batteries
Batteries purchased at dollar stores often wear out quickly, experts say. Ultimately, you end up spending more by having to replace the batteries more often. If you do buy batteries, be discriminating, says Torabi. “Make sure they’re actually made with lithium as opposed to carbon zinc. A lot of generic batteries are made with carbon zinc—it’s not as superior of an ingredient. They don’t last as long maybe due to leakage.” Leaking batteries can also damage your electronics.

BUY THIS: Greeting cards
Cards are often priced two for a dollar, so they’re a real steal. Greeting card store prices can run up to $5 per card, so you are looking at a $2 to $4 savings, says Woroch. The quality of the paper stock may not be premium, but it’s your handwritten message inside that really matters anyway.

SKIP THAT: Medications and vitamins
Medications and vitamins at dollar stores may be unregulated and mislabeled, says Warrick. That’s because they don’t meet the same rigorous testing and standards that products at regular stores do, she adds. Consumer Reports found that multi-vitamins sold at dollar stores didn’t always have the amount of nutrients claimed on the label. Stick to well-known brands when it comes to your vitamins, or go to your local drug store.

BUY THIS: Spices
You may not find the most exotic selection at dollar stores, says Jeff Yeager, author of The Cheapskate Next Door. “But a buck each for large-sized containers of such kitchen basics as cinnamon, parsley, basil, chili powder, and pepper? It can’t be beat.” Be sure to check expiration dates.

SKIP THAT: Paper products
Paper towels, toilet paper, and tissues tend to be of the flimsy, single-ply variety. Plus, you can usually find them cheaper at your grocery store. “A roll of paper towels for a dollar is not a bargain at all,” says Yeager.

BUY THIS: Bottled and packaged foods
You can get great deals on pickles, olives, salsa, and other bottled, tinned, packaged, and long-lasting items. “Olives are olives,” says Yeager. “They just don’t go bad.” But make sure to check the expiration date. Some dollar stores even carry perishables such as produce, dairy, and meat products. Many will be close to their expiration dates, but if you plan to eat something on the day of purchase, go for it.

SKIP THAT: Drinks
A liter of soda for a dollar is not a bargain when you can get two liters for a dollar at your local grocery store, says Yeager. Drinks in general are not priced competitively at dollar stores. Other experts agree. Instead, buy in bulk at a warehouse store.

BUY THIS: Picture frames
Dollar stores carry a wide selection of frames, which make great gifts when paired with a family photo. Inspect the frames carefully before purchasing, to make sure they don’t have stray streaks of glue on them. To spruce them up a bit, choose a fun color to paint them.

SKIP THAT: Plastic and aluminum wraps
Off-brand cling film from dollar stores doesn’t tend to cling, said Yeager. You’re better off buying this at a supermarket, unless you can find a brand-name plastic wrap at dollar stores. And while dollar store aluminum foil tends to work pretty well, it’s cheaper to buy it in bulk. You can get three higher quality, 100-foot rolls of foil for $10.14 at Costco. Dollar stores sell 25-foot rolls for a dollar each, meaning you’d need $4 for 100 feet—or $12 for 300 feet.

SKIP THAT: School supplies
Dollar stores have decent deals, but you aren’t really saving much over what you can find at larger chain stores, says Novickis. It’s best to stock up on these items at Target or Walmart during back-to-school season, when items are deeply discounted.

BUY THIS: Movie theater or Halloween candy
Movie theater concessions are so overpriced that it’s easy to spend more on popcorn and candy than on the tickets themselves. Which is why movie night at home is a great idea. Many dollar stores will have 2 for $1 promotions, says Novickis. So it’s a great place to stock up for Halloween and movie night.

SKIP THAT: Pet food
To ensure the safety of your pet’s food, shop at national chains that tend to have good safety procedures in place, says Novickis. Knock-off food just isn’t worth the risk. And deals can be found on cases of name brand foods at the national chains that are better than the deals you’ll find at a dollar store, he says. For example, a case of 24 cans of Fancy Feast is around $12 at Target (50 cents a can). Plus, Target sometimes runs promotions that will give buyers a free $5 Target gift card for every two cases bought. Apply that $5 toward a future purchase and each can comes out to 43 cents, a much better deal.

BUY THIS: Grooming items
Hair elastics, headbands, barrettes, and other grooming products are generally a great deal at dollar stores. Sometimes you can even find brand name products, such as Ivory soap, Lady Speed Stick deodorant, or Gillette shaving cream. And pregnancy tests, which often retail for $15, are great value.

SKIP THAT: Power cords and strips
Dollar store versions of power cords, power strips, or extension cords are often shoddily made and can damage electronics, says Woroch. Steer clear of any computer cables or USB cables, which can fall apart easily and can damage your computer. Instead, buy from a hardware store or specialty computer store.


WHAT BEAUTY PRODUCTS TO BUY AT THE DOLLAR STORE

This one may shock many of you, but I LOVE dollar store makeup! Not all of it, of course, but many of it works great. If you watched how I do my makeup, you'll see that I'm an advocate for buying a good primer, then using cheap eyeshadow. The primer makes it so that even the cheapest of cheap-o eyeshadow stays on all day and looks vibrant.

As I explained above, many times their products are surplus, or out-of-date colors. I have bought many a lip gloss, lipstick, eyeliner, lip liner, makeup pencil sharpeners, and eyeshadow from the dollar store. Et devine quoi? I get complimented on my makeup all the time. Same goes with cotton face pads, swabs, sponge applicators, and cotton balls. They seem to work just fine. However, I am picky about my Q-tips and hate flimsy Q-tips, so I don't buy any Q-tips from there.

Nail items are also great! I've gotten Maybelline nail polish from there before. It's probably an old or overstock product, or is an outdated color. But for $1? Not bad! Nail polish remover is also great here. I haven't tried their tweezers, so I'll have to try them sometime…

Mon conseil? Essayez-le ! If you don't like it, you're only out $1. If you do like it, you've saved yourself many dollars. *Just remember that you can't return or exchange things to dollar stores, so don't go too crazy.

ONE OTHER RANDOM BUT IMPORTANT THING…

Oh, and I'm not sure what category to put this in, but, PREGNANCY TESTS! They are a great deal here, and yes, they work. Don't trust it? Buy two, take two tests, and you'll STILL save yourself tons.


Palm Coast’s War on Dollar Stores and Their Customers Contradicts City’s Inclusive Plan

At a special meeting on Jan. 14, the Palm Coast City Council rushed to pass an ordinance placing a 120-day moratorium on the approval of any new dollar format stores. The issue was first raised only seven days earlier by Mayor Milissa Holland during her January 7 regular meeting comments on items not on the agenda. “We have a lot of Dollar Generals popping up in our city and frankly, I find it a little disconcerting,” said Holland.

The great concern is reportedly driven by a deep-seated belief that dollar format stores can damage a community. “We’re not looking to stand in the way of business or progress,” Mayor Holland says, “but we need to ensure that everything built in Palm Coast is for the public good. There’s compelling evidence from other communities around the country that dollar stores have various long-term effects, and we should be sure we’re protecting our community.” Holland and the city attorney argue that dollar stores, which do not sell fresh produce, squeeze out local mom and pop stores that do, creating a virtual food desert.

Why the big hurry? Do we really have, as Mayor Holland says, “a lot of Dollar Generals popping up in our city…?” Pas vraiment. During all of 2019, there was only one building permit for a dollar store in Palm Coast, none in 2018, none in 2017 and only one in 2016. There are no new building permit applications for dollar stores in the pipeline.

The Dollar General at 1000 Matanzas Woods Pkwy permit was issued on August 28, 2019. The contractor stated value for construction was $762,447. The city received $77,779.70 in impact and permitting fees, exclusive of water and sewer connection charges.

The permit for the Dollar General at 20 Old Kings Road N was issued on May 4, 2016. The contractor stated value for construction was $779,887. The city received $79,829.60 in impact and permitting fees, exclusive of water and sewer connection charges. The property owner paid $15,043.60 for property taxes for the 2019 tax year.

Dollar Stores in Palm Coast

  • Dollar Tree at 5200 E SR 100 (Palm Coast Landings)
  • Dollar General, 11 Market Ave. (behind Belle Terre Publix)
  • Dollar Tree at 140 Cypress Edge Dr
  • Dollar General at 20 Old Kings Road N
  • Dollar General at 500 Palm Coast Pkwy SW
  • Dollar General at 1000 Matanzas Woods Pkwy (opening soon)

A food desert is defined as “an urban area in which it is difficult to buy affordable or good-quality fresh food.” Palm Coast is hardly an urban area. It’s a sprawling suburb. Belying the food desert argument, there are several major chain grocery stores within the city.

  • Publix – 3 stores
  • Winn Dixie – 2 stores
  • Walmart SuperCenter – 1 store
  • Aldi – 1 store with another in planning/permitting

Local Palm Coast grocery and produce options

  • Fresh Produce Farmers Market
  • Samsue Produce
  • Russian Food
  • Palm Coast Farms Market
  • Far East Asian Market
  • East Coast Market
  • Latino Market
  • Serpol of Florida
  • Amigos Supermarket
  • Richard’s Foodporium
  • Millennium Grocery
  • European Village Farmers Market

With only two dollar store permits issued in the city since mid-2016 and with no dollar store permits in the pipeline, it seems odd that there is such a rush to judgment, requiring a Special Meeting of the city council. Misusing terms like “food desert,” and making appeals to “the public good” are simply stalking horses. It turns out that the “compelling evidence from other communities around the country that dollar stores have various long-term effects” comes from only two municipalities (neither in Florida) that have passed ordinances to control further dollar store development.

I’m libertarian-minded. I don’t like our government deciding for me where I should or should not shop. When I shop at one of our local dollar stores, I find them invariably crowded. The free market is speaking loudly, apparently with little or no effect on competing food outlets.

Could it be that the dollar store war was not declared to save mom and pop fresh market grocers? Is that argument simply a stalking horse? The real objection is more likely the same kind of NIMBYism that protests apartment developments because apartments attract “those kinds of people.”

The Housing Element Section of Palm Coast’s Comprehensive Plan Says, “Citizens of all income levels shall have the opportunity to obtain quality housing at a reasonable cost.” It stands to reason that they should also have corresponding shopping opportunities.


Voir la vidéo: Необычная стена из стекла и металла. ПЕРЕДЕЛКА ХРУЩЕВКИ от А до Я #24 (Janvier 2022).